Cinéma :: Marie-Antoinette

Publié le par Acid Burn

L'histoire

A 14 ans, Marie-Antoinette (Kirsten Dunst) quitte l’Autriche pour la France. Son mariage avec le dauphin (Jason Schwartzman "cousin de Sofia Coppola") est célébré dans la chapelle royale de Versailles. Etrangère, déracinée, elle a bien du mal à se plier aux rituels de la vie de la cour. Et elle a peu d’affinités avec cet époux qui la délaisse, préférant la chasse aux devoirs conjugaux. Peu à peu, elle s’émancipe, s’échappe à Paris, à l’opéra. Ivre de bals, de fêtes et du comte Fersen (Jamie Dornan). Elle dépense sans compter en frivolités, lance des modes. Lorsque Louis XVI lui offre le petit Trianon, la reine adopte un mode de vie rousseauiste. A Trianon, loin de l’étiquette, elle a trouvé un refuge où elle s’entoure d’intimes. Mais la révolution gronde.

 

Mon avis

Le troisième film de Sofia Coppola, offre avec éclat, couleurs et anachronismes, un portrait très vivant, pop, d’une adolescente qui aspirait à vivre libre, à être elle-même, loin des contraintes de la cour avec ses us et coutumes ridicules.

Le film d'une langueur voulue, se déploie sur fond de musique pop et de menuet, Sofia Coppola dessine une Marie-Antoinette, mélancolique et frivole, contemporaine, à un moment clé de son existence, celui où l’on passe de l’état adolescent à celui de femme. Kirsten Dunst incarne avec grâce et beauté Marie Antoinette.

Publié dans Cinérama-DVD

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article